J. KELEN – Contes pour voir autrement

J. KELEN – Contes pour voir autrement

riggiline . Publié dans Contes, Littérature 1170

Les contes pour voir autrement

 

Si Noël est le temps par excellence pour se souvenir des contes de notre enfance, c’est aussi une belle période pour découvrir ce que les mots tant entendus cachent de sagesse profonde. Relecture avec Jacqueline Kelen.

 

Publié cette année chez Albin Michel, « Une robe de la couleur du temps. Le sens spirituel des contes de fées. » revisite 17 contes célèbres. Jacqueline Kelen  nous prend par la main pour un voyage à la fois au plus profond de nous-mêmes et très loin au-delà tel qu’elle en a le secret. Avec elle, rien n’est jamais acquis, et certainement pas les apparences !

 

Témoin cette citation en exergue de « La petite fille aux allumettes » :

« Tristes, tristes choses… Mais

regarde ici, mon garçon, et réjouis-toi !

Tu contemples des choses qui vont mourir,

moi des choses qui viennent de naître. » (William Shakespeare)

 

C’est bien de cela qu’il s’agit, selon J. Kelen : elle nous entraîne dans une lecture de cette terrible histoire où les plus pauvres ne sont pas ceux que l’on croit. Nous nous attardons sur la description du froid, de la misère, réels, bien sûr, et nous en oublions le sourire  sur le visage de la fillette : « Personne ne sut les belles choses qu’elle avait vues, dans quelle splendeur elle et sa grand-mère étaient entrées dans la joie de la Nouvelle Année ! ». Et l’auteur de nous asséner :  « Autrement dit : chacun voit selon sa capacité et souvent de manière très limitée ». Nous voilà loin d’un message lénifiant !

 

Elle évoque la petite lampe présente en chacun de nous, inextinguible, passerelle entre nous et un monde immatériel. Nous ressemblons tous, assure-t-elle, à cette Petite Fille aux Allumettes et les questions qu’elle nous pose : « Pendant ce rapide passage sur terre, qu’est-ce qui me fait vivre ? À quels moments, en quel état me sens-je véritablement vivant ? D’où vient la joie véritable ? »

Questions fondamentales. Si nous osons vraiment nous les poser, en chercher la réponse, nous serons à même de « traverser le mur (de la raison, des conventions, des certitudes) pour apercevoir ce qui, derrière, palpite et scintille, pour contempler l’infinie beauté de l’autre monde. »

 

Le ton de Jacqueline Kelen est austère, sans nul doute, souvent hautain. Ce n’est certes pas un auteur consensuel et sa lecture n’a rien d’une promenade tranquille. En familière des hautes figures spirituelles auxquelles elle a consacré plusieurs ouvrages, elle renverse les certitudes pour nous amener à chercher, et à trouver les pépites que nous ne voyons pas, ou plus.  À la façon des maîtres de sagesse, elle nous étrille, le moindre bénéfice étant un salutaire ébrouement !

Unknown-2

« Une robe de la couleur du temps. Le sens spirituel des contes de fées. »

Jacqueline KELEN

éd. Albin Michel, 2014 – 330 p.

 

J. Daloze

www.jacquelinedaloze.be

Please follow and like us:
0

Comments

comments