Montpellier

Montpellier

riggiline . Publié dans France, Tourisme 769

Montpellier : la vie au pluriel

 

Un bol d’air printanier, ça vous dit ? Je vous invite pour une escapade dans le sud de la France, direction Montpellier.

 

Une échappée économique

Ma formule : un vol Ryanair Charleroi-Montpellier à prix léger, durée de vol : 1:40. Partie en début d’après-midi, j’ai eu largement le temps de parcourir le vieux centre à l’arrivée. Mille grâces aux bus du Conseil Général qui vous véhiculent pour 1,20€ ! Je les ai empruntés pour la plupart de mes déplacements hors les murs. J’avais choisi mon hébergement sur AirBnB : une petite chambre dans un vieil immeuble à 2 pas du centre et aux abords immédiats de la gare, pour moins de 30€ la nuit, petit-déjeuner compris. Parfait pour 2 nuits, un peu trop de promiscuité pour un plus long séjour.

Pour qui se contente de repas modestes, manger y est aussi plutôt économique : j’ai dégusté de délicieux cheese naan fourrés à la viande ou aux légumes pour 5€.

 

Un dimanche au musée

Réputée pour sa faculté de médecine depuis le Moyen-Âge, Montpellier vit toujours au rythme des étudiants. Attention toutefois : si la ville vibre toute la semaine, elle s’assoupit quelque peu le dimanche et le lundi. Prévoyez vos visites en conséquence ! Le superbe musée Fabre est quand même ouvert le dimanche. Vous y consacrerez au moins 2 heures. Son architecture elle-même vaut plus que le détour : elle relie les différents bâtiments de façon magistrale. Un mur entièrement vitré laisse entrer la vie urbaine dans le musée. Le dernier étage est consacré aux œuvres du peintre Soulages. Le maître du noir, qui a lui-même présidé à l’installation. De gigantesques panneaux sculptés dans la matière noire flotte dans l’espace. Une expérience quasi médidative.

 

Musarder…

Montpellier est une ville cosmopolite, bourdonnante de l’activité humaine, soucieuse de l’environnement. Ainsi de superbes tramways desservent les différents quartiers, ce qui a fortement désengorgé le centre historique, appelé le Blason, du coup quasi piétonnier. C’est un vrai plaisir de déambuler dans ces rues étroites sans craindre un coup de klaxon. Douceur méridionale oblige, les terrasses sont prises d’assaut. J’ai fait de la rue de l’Aiguillerie mon repaire. Elle serpente au travers du Blason et permet l’accès à la plupart des lieux à visiter. On y trouve des boutiques plutôt arty, des bistrots et petits restaurants à prix doux, loin du formatage de la plupart de nos quartiers commerçants. J’y ai mangé une délicieuse et robuste salade, déniché un t-shirt au motif exclusif sans me ruiner, bavardé avec quantité de gens. C’est vrai, ils ont le temps tout en ayant l’énergie de réaliser des entreprises fort sympathiques. Tout au bout de la rue, vous trouverez le centre culturel La Panacée, qui propose un brunch le dimanche. Encore un peu plus loin, baladez-vous dans le Jardin des Plantes, le plus ancien parc botanique de France. Un peu brouillon en ce début de printemps, il recèle des arbres splendides. N’oubliez pas de glisser un vœu dans le tronc du vieil olivier ! Plus près de la très belle gare Saint Roch, on peut dénicher des lieux de trocs.    Palavas Les Flots, France

 

La mer toute proche

Montpellier est une base parfaite pour découvrir la côte. Palavas est proche (environ 30′ depuis le centre de Montpellier jusqu’à gare routière de Palavas). Un régal au printemps, quand la plage est libre, les commerçants souriants… La reine des plages, telle qu’elle avait été couronnée, s’offre à vous et réserve de jolies surprises, comme un jardin à découvrir derrière l’office du tourisme ou le sympathique musée local. J’ai trouvé de jolies bagues en coquillage, de beaux tissus Au jardin du petit Hérisson. La propriétaire vous parle des amitiés derrière ces objets…

 

La montagne…

J’ai aussi découvert Saint-Guilhem le Désert, un bijou niché dans la montagne. Là aussi, j’ai laissé le bus de ligne me conduire : une expérience rajeunissante. J’étais au milieu de jeunes étudiants en langue ! Étape obligée pour les pèlerins de St Jacques de Compostelle en provenance de Toulouse, de nombreuses boutiques témoignent de cet intérêt pour la spiritualité. Le travail de la terre est important dans la région. J’ai rencontré Marie-France Conduzorgues, une céramiste trop modeste. Il faut découvrir la salle au fond de la boutique pour admirer les superbes glacis de ses créations.

Au travers des trouvailles, achetées ou glanées, ce sont des moments que j’emporte, de vraies rencontres. J’ai poursuivi mon chemin vers Perpignan, en prenant le train dans la belle gare St Roch, soit 2 heures tranquilles à longer la côte, en passant des vignobles aux champs de culture maraîchère, parfois les roues quasi dans l’eau ! Arrêt à Narbonne, où j’ai mangé mon sandwich le long du canal en compagnie des étudiants. Narbonne est également une belle ville ancienne, trop peu connue. Encore une heure, et j’ai débarqué dans la plus gare du monde,selon Dali !

 

Information pratique

vol Charleroi – Montpellier, navette jusqu’au centre

bus régionaux à 1,20€ pour visiter la région : Saint-Guilhem le Désert, Palavas-les-Flots,

gare St Roch dessert toute la côte : beau trajet jusque Perpignan (2h), arrêt conseillé à Narbonne (gare à 15′ à pied du centre)

 

Boutiques :

29, Concept Store

29, rue de l’Aiguillerie – 34000 Montpellier

Atelier Autour de la terre

Marie-France Conduzorgues

16, rue de la fontaine – 34150 Saint Guilhem le Désert

+33(0)467576343

Le jardin du petit hérisson

26, rue St Roch – 34250 Palavas les flots

+33(0)467990937


Restaurants :

La table d’Aurore

2, avenue Guillaume d’Orange – 34150 Saint-Guilhem-le-Desert

+33(0)04675724 53

La bergerie

68, rue de l’aiguillerie – 34000 Montpellier

+33(0)467607613

 

Musées :

Musée Fabre

39, boulevard Bonne Nouvelle – 34000 Montpellier

+33 (0)4 67 14 83 00

 

Jacqueline Daloze

www.jacquelinedaloze.be

Please follow and like us:
0

Comments

comments