Poème

Poème

riggiline . Publié dans France, Librairies, Littérature 62

LIGNE D’HORIZON

Avant de s’endormir, partir pour ne plus revenir,

Pour respirer à nouveau,

Des bouffées de climat plus chaud.

Passer la ligne d’horizon, traverser le mur du son,

Vers de nouvelles contrées à explorer, aux destinations imaginées.

Dans ce paysage empreint d’éternité,

Là ou les horloges du temps se sont arrêtées.

Ouvrir ses ailes à la liberté,

Et voler au-dessus des océans,

Aux reflets argentés.

Partir sans laisser de trace, au loin quelques pas qui s’effacent,

Doucement balayés par le vent.

Clin d’oeil aux vies passées,

Blessures du coeur secouées, frappées comme des rouleaux

Brisés contre les rochers.

 

Mariette Leick-Lucarini

« Le parfum de la vie »

Please follow and like us:
0

Comments

comments