Un chez soi à la portée de tous ?

Un chez soi à la portée de tous ?

riggiline . Publié dans Belgique, Le saviez-vous?, Luxembourg, Non classé 1588

Les habitats légers : un chez soi à la portée de tous ?

 

Où habiter quand on vit sans trop de moyens financiers ? On entend parler d’habitats légers de plus en plus souvent. Un récent débat sur RTL/TVI mettait en présence Benoît Piedboeuf, bourgmestre de la commune rurale de Tintigny, et Marc Jotay, président de la Chambre des Urbanistes de Belgique.

 

Se loger peu cher maintenant et pouvoir construire

Relativement proche du Grand-Duché de Luxembourg, Tintigny peine à loger ses résidents à moindres revenus. Une des solutions envisagées tout récemment consiste en quartiers d’habitats alternatifs légers : constructions en bois, conteneurs aménagés, yourtes boréales. Un projet pilote défendu par le bourgmestre devant les caméras. B. Piedboeuf le conçoit comme le tremplin vers un futur accès à l’habitat traditionnel : « habiter à coût modéré permet d’économiser pour acquérir un bien. Nous constatons que les personnes qui en ont les moyens préfèrent construire que restaurer.» M. Jotay, lui met en garde contre la création de quartiers et plaide pour une intégration dans le tissu existant, avec justement une préférence pour la réhabilitation du patrimoine.

 

Concilier des modes de vie différents

Le bourgmestre de citer l’exemple de jeunes attelés à la restauration d’un bâtiment pour y vivre en copropriété. Une formule parfaite « tant que dure l’entente » souligne-t-il. Les habitats légers, eux, permettent de vivre séparés sur un même terrain. L’évocation de conteneurs équipés pour y loger les parents plus âgés au fond du jardin avait suscité de nombreuses réactions. C’est peut-être une solution pour un vivre ensemble qui tient compte des modes de vie différents de chaque génération…

 

La mixité sociale au coeur du débat

imageL’urbaniste se méfie aussi d’une trop grande identification du quartier qui marginaliserait ses occupants. Il insiste : «Le projet doit être pensé pour s’intégrer dans l’entité villageoise. » B. Piedboeuf le rassurer en affirmant la volonté de Tintigny de faire appel à des urbanistes et des architectes paysagers pour garantir cette inclusion. Précisons par ailleurs que la commune de Tintigny en est déjà à son deuxième Plan de Cohésion Sociale et abrite 2 entreprises d’Économie sociale sur son territoire. De nombreuses réactions positives ont déjà été enregistrées, avec des demandes notamment de femmes seules ou avec enfants, de professionnels pour qui ce lieu pourrait abriter leur activité. B. Piedboeuf espère d’ailleurs que ce projet pilote éveillera les imaginations pour créer davantage d’initiatives de mixité. 2 zones ont été choisies, l’une toute proche de la Halle de Han, lieu de mixité sociale important, et le parc au coeur du village de Rossignol.

 

La législation à la traîne

Les deux invités sont tombés d’accord sur le retard de la législation sur l’évolution de besoins de la population. M. Jotay a lancé la balle dans le camp du bourgmestre : « Permis de bâtir, obstacles juridico-administratifs peuvent être levés si le politique en a la volonté. » C’est en effet un point important : 15.000 personnes habitent en Wallonie dans des caravanes, chalets, roulottes, où ils ne peuvent pas se domicilier, cause d’exclusion sociale. B. Piedboeuf estime que l’équipement du quartier par les pouvoirs publics devraient lever cet obstacle.

 

Trouver des solutions adaptées à chacun

À la réaction de la journaliste : « Habiter un parc à faible coût ne va-t-il pas susciter des jalousies ? », les invités rappellent les règles du jeu : si l’habitat léger appartient bien à son habitant, il n’est que locataire de son terrain. « Par ailleurs, souligne M. Jotay, un logement se défini par la qualité de vie qu’il procure, et sa proximité d’un emploi. » Il s’agit plutôt d’une proposition à insérer au milieu d’une offre plus large, de façon à rencontrer les besoins d’une population toujours plus diversifiée, dont les besoins personnels et collectifs évoluent.

http://www.jacquelinedaloze.be/

 

 

 

 

 

Please follow and like us:
0

Comments

comments