Célébrer Pâques

Célébrer Pâques

riggiline . Publié dans Histoire, Le saviez-vous?, Non classé 117

 

Deux rendez-vous incontournables dans la vie des chrétiens : Noël et Pâques.

Le premier marque la naissance du Christ. Le second, sa résurrection.

Deux fêtes pour célébrer la joie. Lumière et retour de la lumière. Entre les deux, par le Carême, nous sommes invités à la méditation, à la contemplation, au silence, au partage.

Pâques, c’est Jésus ressuscité d’entre les morts. Quel message peut-on retirer de cette fête ?

Le Christ est mort sur la croix 3 jours auparavant, c’est donc les ténèbres, la fin de l’espoir pour tous ses disciples. Terrible épreuve…

Or, cette épreuve va être transcendée puisque le Christ reviendra parmi les hommes au jour de Pâques pour mettre en chacun d’eux lumière, foi, espérance et joie !

Nous avons donc une part du Christ en nous et comme lui, parfois, nous avons un chemin de croix à parcourir, un calvaire à vivre :

C’est au plus aigu de l’épreuve, alors que nous nous sentons totalement seuls, abandonnés, que la transcendance opère et nous permet de revenir parmi nos semblables. Comment ? En puisant dans nos ressources intérieures qui refont jour, occultées jusque là par une trop intense douleur qui recouvrait tout. Ces ressources, ce sont la confiance en la vie, l’espérance, l’écoute de soi, le silence intérieur, l’élan vital qui vont nous permettre de nous remettre debout .

Mais les ressources intérieures se réveillent grâce à l’Autre qui se trouve sur notre chemin. La douleur occulte tout, même les autres. Au fond des ténèbres, on se pense seul et sans soutien. Une lumière TOUJOURS, à un moment s’allumera pour qui sait la voir quand elle passe. Les ténèbres s’estompent progressivement et on peut voir autour de nous l’entraide, l’amitié qui ont toujours eu les mains tendues vers nous. Il est vrai que, plongés dans le noir, nous nous sentions bien abandonnés. Il n’en était rien, il suffisait d’attendre que la lumière repasse en nous.

Un sourire chaleureux dans la rue, une émission de radio ou une lecture qui tout à coup, apportent un éclat à ce que nous traversons, sont AUSSI de l’entraide et de l’amitié . Nos conditionnements font que nous ne cherchons de l’amitié que sous forme humaine, d’où l’impression de solitude que nous pouvons ressentir. Or, ces types d’évènements – les « par hasard » de notre existence – et également le contact avec toutes les formes de la nature sont également des amis tout aussi précieux et tout aussi aidants.

Ce qui veut dire que , quand nous sommes au cœur des ténèbres, nous ne sommes JAMAIS seuls, que nous sommes toujours épaulés et que nous devons juste avoir en nous l’assurance absolue que nous serons toujours aidés, quelle que soit la forme que prend cette main tendue .

Le message du Christ ressuscité à Pâques pourrait être celui-ci :  Regardez, vous n’êtes pas seuls, je suis revenu, j’ai mis la lumière en vous, vous êtes à chaque instant, guidés, aidés et aimés et cette lumière ne vous quittera plus .  

Nathalie D.

Please follow and like us:
error3