Atelier d’écriture

Atelier d’écriture

admin . Publié dans Bien être, Bonheur, Editos, Le saviez-vous?, Petites réflexions 46

Pourquoi écrire? Pour certain, ça aide à mettre de l’ordre dans la tête. Pour d’autre, c’est un travail, pour la plus part d’entre nous, c’est un moyen de communication. Autrefois les lettres, aujourd’hui surtout des emails.

L’écriture sert à graver des instants pour que ceux-ci puissent être transportable dans le futur, de façon la plus intacte possible.

L’écriture c’est aussi un moyen de communication avec soi-même. On l’appelle écriture libre. En écrivant ce qui vient librement dans notre espace, nous ralentissons le flot des pensées. Nous augmentons le niveau de concentration sur les mots qui passent. Cela permet de créer de l’air entre les mots. C’est une manière de s’abandonner à un geste instinctif de la main. De retranscrire le moment présent tel qui l’est, sous des formes dessinées. Dans cet art d’expression, il faut savoir lâcher prise sur le mental. S’abandonner à l’écriture libre nous éloigne des réflexions linéaires. Elle rapproche les liens entre plusieurs éléments. Elle nous dirige vers des réflexions prisent avec recul. Quand on s’ouvre à ce genre d’écriture, on ouvre la porte à une force cosmique qui nous permet d’entrer avec ce que l’on vit. L’écriture libre, c’est aussi une observation sur soi-même. Comme quand on se surprend dans un miroir et on y voit son propre reflet. Les mots sont inscrits et, avec un peu de distance, on les regarde. On peut y observer une partie du déroulement des pensées. Ces pensées sont parfois influencées par le côté rationnel.

Mais souvent, ces pensées écrites deviennent un véritable chef d’oeuvre de l’âme quand elles se laissent séduire par l’essence du moment présent. Le premier produit de l’écriture est l’expression. Le deuxième, la création. Ensuite des styles d’écritures mécaniques ont été inventés comme outil de communication.

L’écriture sert au monde rationnel. Ce monde comprend des modes d’emplois, les lettres types, le listes d’ingrédients… etc. Mais encore, ce n’est quasiment pas possible de rester neutre devant l’écriture, même si celle-ci est rationnelle. Voici un exemple de mot écrit dans un but informatique: « monosodique de glutamate ». Ce mot en soi est neutre. Mais c’est quasiment impossible de rester sans opinions ou questionnements.

Voici un exemple de mots écrit dans l’intuition (écriture libre): j’écris « je suis devant cet arbre, qui existe depuis des milliers de génération. Ce fayard gris parsemé de mousse ombragé m’indique qu’il faut rester présent, grand, stable et aimer le moment, aimer l’avenir. Les yeux sur un avenir noir sans nature et dépérit n’attireront pas la splendeur et la beauté. Quelque chose me dit: ouvrons nos coeurs, cessons de produire des déchets. L’avenir est radieux. »

Faites attention au lâcher prise du mental, au détachement du résultat, à le faire sans raison pour aucune raison.

Prenez un crayon ou un clavier, laisser la page vous accueillir , sans attente.

Namaste du coeur
Sandra Vermette

Please follow and like us:
error0