Coliques du nourrisson

Coliques du nourrisson

riggiline . Publié dans Belgique, France, Le saviez-vous?, Luxembourg, Ostéopathie, Santé 2555

Coliques du nourrisson et Ostéopathie

 

Les coliques du nourrisson, qu’est-ce-c’est?

Votre nourrisson a probablement des coliques lorsqu’il commence à pleurer de manière intensive puis lorsqu’il s’arrête sans raison évidente. Il pousse alors des hurlements, est très agité et irritable et cela met à rude épreuve la patience de ses parents. Ces épisodes de cris vigoureux durent au moins trois heures par jour, au moins trois jours par semaine, pendant au moins une semaine (1).

Cliniquement votre bébé a le ventre très gonflé, tendu et dur, les mains sont crispées, les genoux sont repliés sur le ventre, l’expression du visage et les pleurs expriment souvent la détresse du bébé. Des gaz peuvent se manifester. Cependant, entre les crises, votre bébé est parfaitement serein et confortable. Il n’a ni fièvre, ni diarrhée, ni vomissement et ses selles sont d’aspect habituel. Il a bon appétit, prend du poids et grandit bien.

 

Les coliques se manifestent généralement chez 25 % des bébés. Leurs causent est mal connue, mais les professionnels de la santé tentent souvent des interventions alimentaires qui semblent ne rien changer aux coliques (2).

Ces crises ne sont ni provoquées par une douleur, ni par une maladie. Elles apparaissent vers l’âge de 2 à 3 semaines et vont disparaître progressivement avec la croissance de votre bébé, en général à partir de 3 mois.

logo-2 osteo-et-nourrisson

Pourquoi consulter un Ostéopathe?

Un bébé peut être vu par un ostéopathe dès sa naissance.

L’ostéopathie présente un réel intérêt dans le traitement des troubles du nourrisson d’autant plus si la grossesse ou l’accouchement ont été des moments difficiles. Les désordres liés à ces différentes étapes ne doivent pas s’inscrire de façon durable dans le temps, c’est pourquoi il semble nécessaire d’adopter une attitude préventive et thérapeutique auprès des nouveau-nés.

Des perturbations peuvent rester inscrits dans les tissus de l’enfant sous forme de tensions au niveau des os, du crâne, du thorax, du bassin et surtout au niveau des organes liés à ces structures. Ces tensions peuvent par la suite lui occasionner des symptômes divers telles que les coliques du nourrisson (3).

L’ostéopathie ne se supplée en rien à la médecine traditionnelle. Elle peut cependant aider à accélérer le processus de réduction et d’élimination des symptômes liés aux coliques (4).

Le travail effectué sur le nourrisson s’exerce toujours avec douceur et attention. L’ostéopathe évalue avec précision le trajet des nerfs qui alimentent les organes du système digestif. Ceux-ci doivent être libres dans leurs cheminements afin que les organes fonctionnent correctement. Certains de ces nerfs sont situés à la base du crâne du bébé tandis que d’autres se trouvent dans la colonne vertébrale et le bassin. Ces derniers peuvent souffrir des tensions accumulées dans l’utérus avant la naissance ou lors de l’accouchement (4).

En pratique clinique, 1 à 3 consultations en ostéopathie sont nécessaires pour réduire considérablement les coliques du nourrisson, permettant à ce dernier de bien démarrer dans la vie.

 

Références

(1)Childhood functional gastrointestinal disorders: neonate/toddler.

  • Hyman PE, Milla PJ, Benninga MA, Davidson GP, Fleisher DF, Taminiau J
  • Gastroenterology. 2006 Apr; 130(5):1519-26

(2)Paediatr Child Health. 2011 Jan; 16(1): 50–52.

(3)Frymann V., L’ostéopathie en hommage aux enfants, 1998.

(4)Sergueef N., Ostéopathie pédiatrique, 2008.

 

 

Carole DINH

Ostéopathe

http://www.osteo-thionville.fr/

 

 

 

RSS
Follow by Email