Novembre, un chouette moment pour la rétrospection! Partez en voyage dans votre propre corps
Booster vos défenses immunitaires
Votre point de Bonheur: THYMUS
Le pervers narcissique
previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Shadow
Slider

ETRE PARENTS

admin . Publié dans Droit et devoir des parents 1926

Child psychologist with a little girl

Uniquement des informations de notre part.

Les parents ont le devoir de protéger l’enfant : dans sa sécurité, sa santé et sa moralité. Ils doivent également en assumer et assurer son éducation dans le respect de sa personne. Ils doivent prendre personnellement ou matériellement en charge la vie et l’éducation de l’enfant.

L’autorité parentale, un vaste programme dont voici les grandes lignes :

L’hébergement et le confort.

Vous êtes tenu de donner un toit à votre enfant et tout le confort nécessaire à son bon développement. Vous ne pouvez pas abandonner votre enfant cela constitue un délit ; de ce fait vous pouvez obliger un enfant qui fugue à retourner au domicile familiale. Vous devez entretenir vos enfants, les surveiller et veiller à ce qu’ils ne causent pas de dommage à autrui (vous en seriez responsable).

L’éducation

Vous devez inculquer à vos enfants de vivre en société. Cela passe d’abord par les règles de base du type «  ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ». Pour lui donner sa chance dans un milieu professionnel, il doit aller à l’école, ou suivre des cours par correspondance ou même d’assurer vous-même l’enseignement. C’est à vous de choisir, mais il est impératif que l’enfant ait des cours de l’enseignement général !! Le devoir de l’éducation peut également passer par un enseignement religieux et moral. Dans tous les cas, vous devez lui montrer la marche à suivre et le bon exemple. Mais attention dans le cas inverse, si les services sociaux estiment que l’enfant est en danger ils peuvent vous les retirer.

La santé

Vous êtes responsable de la santé de votre enfant. S’il est malade, c’est à vous de choisir son médecin et le traitement nécessaire à sa santé, de même s’il est atteint d’une affection nécessitant une opération, c’est à vous seul de décider, après avis médical, s’il doit subir ou non cette intervention. Mais toujours en pensant à l’intérêt de l’enfant.

La vie privée

Comme toute personne vivant sur terre, l’enfant a lui aussi droit au respect de sa vie privée. Un magasine par exemple ne peut pas publier une photo ou un article de lui sans votre accord, même si lui est d’accord. Par ailleurs vous avez le droit de vue sur les publications de vos enfants et ça jusqu’à leur majorité.

L’obéissance

Si aujourd’hui les châtiments corporels ne sont plus qu’un mauvais souvenir, les enfants vous doivent toujours obéissance. Vous avez donc le droit d’agir. Votre agissement doit être proportionnel à la bêtise faite et à l’âge de l’enfant. Attention à la maltraitance psychologique.

Gestion du patrimoine

Il arrive parfois qu’un enfant soit bénéficiaire d’une donation, d’un héritage… ou plus simplement, à ses heures perdues et si son âge lui permet, il peut faire un petit job. Quelque soit l’origine de sa « fortune », vous avez l’obligation de la gérer. Si vous et votre conjoint exercez en commun l’autorité parentale, vous êtes tous deux l’administrateur légal des biens de votre enfant. Lorsque l’autorité parentale est représentée par un seul parent, c’est celui-ci qui administre les biens de l’enfant. Mais cette gestion se fait sous le contrôle du juge des tutelles, qui doit donner son accord pour les actes importants. Enfin, le ou les parent(s) qui exerce(nt) l’autorité parentale bénéficient d’un droit de jouissance sur les biens des mineurs, à l’exception de ceux qui ont acquis leur « fortune » par leur travail. Ce droit de jouissance prend fin quand l’adolescent fête ses 16 ans.

Le chemin vers l’autonomie

L’assistance qu’a besoin le jeune enfant se transforme à l’adolescence par de l’aide et conseils. Avec les années l’enfant acquiert un pouvoir décisionnel et une autonomie. A 14 ans l’adolescent peut travailler (stage … ) et à 16 ans, il peut ouvrir un compte bancaire (avec autorisation des parents). En cas de divorce, le juge peut laisser l’enfant qui désire s’exprimer (en pratique à l’âge de 7-8 ans).

Qui détient l’autorité parentale ?

  • Vous êtes marié ou divorcé : marié vous exercez à 2 l’autorité parentale. Si vous divorcez, en principe rien ne change, vous êtes toujours des parents. Toutefois, un juge peut décider de ne confier la garde qu’à l’un des deux parents si l’intérêt de l’enfant l’exige.
  • Si vous n’êtes pas marié : si un seul parent à reconnu l’enfant, il aura seul l’autorité parentale. Si les deux parents ont reconnus l’enfant lors de la naissance ou dans l’année qui suit, ils exercent l’autorité parentale en commun.

En conclusion,

Être parent n’est pas si simple ! Il n’y a pas de mode d’emploi !

Tout au long de votre vie, l’enfant, qui a son tour deviendra adulte, mettra à profit des valeurs (partage, amour, complicité…) que vous lui aurez enseignées, ayez confiance en vos qualités de parents et donnez lui tout votre amour, le meilleur de vous-même.

N’ayez pas peur de vos responsabilités, de vos engagements. Il faut du courage pour être parents.
Quelque soit les moments difficiles que vous allez traverser l’amour que vous portez à votre enfant vous aidera à vous libérer et à vous motiver pour aller de l’avant.

Vous n’êtes pas seul. Il y a des personnes qualifiées pour vous aider, vous informer.

RSS
Follow by Email