J’EN AI PLEIN LE DOS !

J’EN AI PLEIN LE DOS !

riggiline . Publié dans Alimentation / Diététique, Belgique, Bien être, Nutritionniste, Thérapies 2963

Etre Famille, vous présente un article de Nadine SPRANGERS, conseillère en nutrition :

Combien de fois l’avons-nous entendu ou prononcé ?

Cette expression populaire est lourde de sens et ne parle-t-on pas de mal du siècle ?

Il y en a tant et tant que l’on porte sur le dos, au propre et au figuré.

On somatise ce que l’on a du mal à accepter et ceci s’ajoute insidieusement à toutes sortes de douleurs d’origines diverses. Ne négligeons pas le poids réel de tous les événements de la vie mal vécus et que nous ne sommes pas arrivé à laisser au bord de la route. Ils pèsent parfois très lourd. Voulons-nous vraiment trimbaler ces vieux bagages indéfiniment ? N’y a t’il pas là-dedans des vieilles casseroles trouées, inutilisables ? Pourquoi leur donner tant d’importance et nous imposer cette charge, comme si c’était ce que nous avons de plus précieux au monde ? Pourquoi ne pas porter notre regard et nos motivations vers quelque chose d’utilisable maintenant ? Qui décide de la construction de notre vie ?

Quant aux douleurs physiques, elles peuvent déjà s’amorcer dans la petite enfance à cause d’une alimentation déséquilibrée, acidifiante le plus souvent, un manque d’exercice bien adapté.
Une attitude incorrecte sur le plan corporel ne favorise pas la constitution d’une musculature et d’une ossature solides. Les enfants pliés en deux sur leur tablette ou avachis devant la télévision pendant de longs moments ne pousseront pas droit et harmonieusement. Des années de croissance accompagnées de « mal bouffe », avec des excès et des carences nutritionnelles, avec une carence en activités physiques de qualité, forment des futurs adultes en souffrance. Et si ceux-ci ne se décident pas à changer leur mode de vie, cela continuera à s’aggraver.
Lorsque nous avons mal au dos, nous nous contractons par réaction, ce qui intensifie encore les douleurs qui irradient vers les muscles, les tendons et les articulations. Avons-nous vraiment envie de nous tracer ce genre de vie ?

IL EST TOUJOURS TEMPS D’AMENER LES CHANGEMENTS NECESSAIRES A NOTRE BIEN ETRE.

Se lamenter et se demander « qu’est-ce que j’ai fait pour mériter cela ? » ne sert à rien.
Il vaudrait mieux agir avant que l’arthrose, l’ostéoporose, l’ostéomalacie (chez les enfants), les déformations s’installent. Lorsqu’une dysharmonie est avérée, il y a encore moyen d’améliorer les choses, mais il ne faudrait pas attendre trop longtemps.
Quelques séances d’Harmonisation Energétique (en ostéodouce) peuvent apporter une correction au niveau du bassin, des lombaires, des dorsales et cervicales…. Une correction de l’alimentation et quelques apports nutritionnels peuvent sensiblement améliorer les situations douloureuses et fournir à notre organisme l’allègement et la force dont il a besoin, afin de mener une vie plus confortable. La Sophrologie Dynamique nous apporte une aide puissante à l’amélioration de notre ancrage dans l’instant et à la gestion de nos émotions.

PRISE DE CONTACT :Nadine SPRANGERS

Tél : (+0032)0478 21 29 57
Mail : nadinesprangers@hotmail.be

Articles en relation :
Nadine SPRANGERS, conseillère en nutrition
Passer le cap de la ménopause
L’herpès, comment s’en protéger ?
L’arrivée d’un enfant
“Je suis enceinte”
Savez-vous que ?
Savez-vous que les allergies sont déjà présentes ?

 

 

 

 

Please follow and like us: