L’HERPES, COMMENT S’EN PROTEGER ?

L’HERPES, COMMENT S’EN PROTEGER ?

riggiline . Publié dans Santé 3391

Etre Famille, vous présente un article de Nadine SPRANGERS, conseillère en nutrition :

Une bonne et une mauvaise nouvelle.

Si cette maladie infectieuse vous a atteint, le virus sommeille en vous ad vitam aeternam et peut flamber dans différentes circonstances.

Heureusement, il y a moyen de lutter contre les récidives. Toutefois certains cas demandent de sérieuses précautions (voir plus bas), surtout vis-à-vis des bébés et jeunes enfants.

La primo-infection survient souvent dans l’enfance et peut passer inaperçue. Il s’agit du virus « herpès simplex 1 » qui se localise le plus souvent autour de la bouche et se manifeste par une brûlure, une rougeur surmontée de vésicules remplies d’un liquide transparent. Il faut éviter d’y toucher car les risques de transmission d’un endroit à l’autre ou d’une personne à l’autre sont importants. Et surtout n’oublions pas de nous laver les mains après une éventuelle intervention avec une solution antivirale.

Une autre forme plus invalidante est l’ «herpès simplex 2 », maladie sexuellement transmissible, dont la fréquence augmente considérablement depuis des années.
Dans ce deuxième cas, la primo-infection se fait sentir d’une manière beaucoup plus douloureuse et principalement au niveau des organes génitaux ainsi qu’aux zones proches. Le liquide qui s’échappe des vésicules est ulcérant et très contagieux et peut même constituer une porte d’entrée vers d’autres maladies sexuellement transmissibles. Les précautions au niveau des risques de contagion sont donc encore plus impératives :

S’abstenir de relations sexuelles lors d’une poussée d’herpès. Attention !!! Une récidive peut se produire avant que les vésicules se soient manifestées. Les partenaires ont intérêt à évaluer les risques et prendre leurs responsabilités :

  • Etre attentif lors d’une déficience immunitaire et suite à une maladie qui affecte l’immunité, car le virus s’attaque plus facilement à un état immuno-déprimé.
  • Etre attentif lors d’une grossesse, car une transmission à l’enfant peut se produire pendant l’accouchement. Il est bien sûr conseillé d’avertir le médecin du fait que nous portons le virus de l’herpès, surtout si une poussée se manifeste peu avant la date prévue de l’accouchement. Dans certains cas le médecin prescrira un antiviral.

Le virus de l’herpès s’installe dans l’organisme au départ de nos circuits nerveux et migre vers les muqueuses de l’organisme puis touche les zones labiales ou génitales.

COMMENT LUTTER CONTRE LES RECIDIVES ?

En adoptant une hygiène de vie qui nous protège contre une flambée d’herpès, nous pouvons éviter les récidives.

Les situations propices à la récidive sont :

  • Le stress et une grande fatigue qui sont toujours une source de fragilité.
  • L’exposition au soleil peut assécher les vésicules, mais il y a souvent un effet contraire par la suite, on pensait en être débarrassé et elles reviennent encore plus fortes. Donc soleil avec modération.
  • Au niveau alimentaire, les aliments riches en arginine (acide aminé) doivent être limités, voir exclus en période à risque. Ce sont : le chocolat, les oléagineux comme les noix, noisettes, noix de cajou, les amandes … le pain complet multicéréales avec gros grains, les céréales en quantité.

L’antagoniste de l’arginine est un autre acide aminé, la lysine qui peut être accompagnée de pidolate de zinc.

Les aliments riches en lysine sont donc à privilégier : le quinoa, le poisson, la viande, les laitages, les fruits, les légumineuses, le soja, la choucroute.

Une herbe aromatique au goût très fin est intéressant : la mélisse. Celle-ci sous forme d’huile essentielle peut être utilisée pour ses propriétés antivirales sur les vésicules herpétiques. Elle peut être utilisée par les enfants et femmes enceintes.

Lors des périodes à risques toute personne atteinte de l’herpès sait que la prise de lysine doit être augmentée et celle d’arginine diminuée.

Un petit kit utile serait constitué de :

  • L-lysine 500 mg,
  • Pidolate de zinc 40 mg ou le complexe Peau
  • Bourgeon d’églantier ou rosier sauvage dans la formule  « Immubel » , très utile lors d’herpès récidivant, il renforcera l’immunité déprimée et convient aux enfants et femmes enceintes.
  • Une vitamine C peu acidifiante également utile à la protection contre les états infectieux.
  • Un complexe de vitamines B pour renforcer le système nerveux.
  • L’huile essentielle de mélisse à utiliser avec les précautions d’usage afin d’éviter la contagion.

PRISE DE CONTACT 

Nadine SPRANGERS
Tél : (+0032)0478 21 29 57
Mail : nadinesprangers@hotmail.be

Articles en relation :
Nadine SPRANGERS, conseillère en nutrition
Savez-vous que ?
Savez-vous que les allergies sont déjà présentes ?
« Je suis enceinte »
L’arrivée d’un enfant
J’en ai plein le dos !
RSS
Follow by Email