HUMILIATION written on chalkboard L’humiliation

L’humiliation

riggiline . Publié dans Enfants / Parents, Non classé, Psychologues, Santé, Suisse 293

 

Ce sentiment qui nous soumet à toutes les situations de notre vie.

L’humiliation est une blessure que nous avons pu connaître à peine fécondé dans le ventre de la mère. Par le simple fait que nos parents soient dans une situation inconfortable à ce moment là et l’embryon peut vivre la honte en pensant qu’il perturbe la vie du couple (l’enfant de la honte). La mère peut être dans le déni (l’enfant non reconnu).

Elle est reliée à différent synonymes : Abaissement, Vexation, Dégradation, Mortification, Honte.

Ce sentiment peut être vécu dans tous les domaines de la vie, la scolarité, la religion, la sexualité, la propreté, la morphologie.

L’enfant ayant connu cette blessure va mettre en place un mécanisme de pensées qui va modifier son aspect physique. Son corps s’enrobe d’un sur plus de graisse. Il devient rondelet et semble aussi profond que large. Qu’il soit regardé de dos ou de face. Ceci dans les cas les plus évident. Mais en grandissant l’être peut réussir à contrôler son poids. Si vous avez une tendance à prendre du poids facilement. Il y a de forte probabilité que vous ayez vécu l’humiliation.

L’humilié pour ne pas ressentir le sentiment de la honte va souvent faire le choix de se charger de responsabilité et de se placer dans des situations où il devra prendre soin de quelqu’un d’autre. Il se craie des contraintes, des obligations pour être reconnu en tant qu’être bon et généreux et il s’oublie. Tout ceci, bien évidemment, en vain. La servitude et le dévouement ne servent pas la Liberté de l’individu.

Trop faire pour les autres c’est se rendre indispensable et c’est, indirectement, faire croire à son prochain qu’il ne peut vivre sans nous. Donc, c’est rabaisser sa capacité d’être.

Il s’oblige à ne pas vouloir blesser les autres, il dit souvent « je n’aime pas les conflit.. », « je ne veux pas faire de mal alors je … ». Il se sent responsable de tout. Il vit dans la culpabilité. Il est insistant dans ses propos par l’entre-aide et en oubliera ses propres besoins. Mais en agissant ainsi, il n’est pas conscient qu’il nourrit la blessure de l’humiliation. Il se mettra souvent des défis et créeras de l’auto-sabotage. Alors il ne peut se considérer comme une personne spéciale et importante.

Dans son alimentation il utilisera des aliments gras, du chocolat. Son attitude sera boulimique, il aura honte de s’acheter ou de manger des gâteries. Et sera dans le jugement du « gros », du « petit ».

Ses maladies sont : le dos, les épaules, la gorge, les jambes, les pieds, les varices, les fractures, le foie, la thyroïde, les démangeaisons de la peau, l’hypoglycémie, le diabète, le cœur.

Derrière tout cela, l’humilié se refuse d’accepter que se cache une personne audacieuse, aventurière, possédant de grandes capacités dans beaucoup de domaines.

Après avoir écrit tout ceci je ne peux que vous encourager à respecter vos besoins, la liberté de chacun, de comprendre la différence de l’autre, de devenir un bon médiateur, conciliateur, susceptible de dédramatiser, joviale, sensuelle, d’une grande dignité, altruiste, serviable…

Et de reconnaître que quelque fois vous pouvez reproduire ce que vous avez vécu.

Pour guérir la blessure de l’humiliation faites vous aider par des thérapeutes en psychologie, hypnose, kinésiologie, guérisseur d’âme…

 

Bien à vous.

Line RIGGI

Please follow and like us:
error0