Quelle alimentation pour nos enfants?

Etre Famille, vous présente un article d’ Anne-Marie Bertrand, praticienne en Ayurveda à Escale Indienne :

Traitement contre les poux

Diluez une cuillère à café de bicarbonate dans un bol d’eau tiède (plus pour le confort que pour l’efficacité : ça marche aussi  à froid) et frictionnez

La Maca ou Ginseng Péruvien

 

L’espèce Lepidium meyenii, qui comprend une forme cultivée et une forme sauvage d’aspect variable, a été décrite par Wilhelm Gerhard Walpers en 1843 d’après un exemplaire recueilli à Pisacoma (3 919 m d’altitude)

25 astuces pratiques pour la salle de bain

Il fallait y penser !

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Shadow
Slider
MANGEZ SAINEMENT PENDANT LA GROSSESSE

MANGEZ SAINEMENT PENDANT LA GROSSESSE

riggiline . Publié dans Enfants / Parents, Maternité 938

Difficile de savoir ce qui est bien ou pas, nous entendons tellement de choses et de tous le monde, entre médecin, famille et amis… voici après nos recherches, quelques conseils !

 

Des protéines animales (viande, poisson, œufs)

A consommer au moins une fois par jour. Elles contiennent du fer, du Zinc et des vitamines comme la B12 qui sont indispensables à la bonne construction du fœtus. Les poissons comme le thon en boîte, les sardines ou même le saumon sont une source importante d’oméga 3, essentiels pour la formation du cerveau de bébé.

Des fruits et des légumes

Pour le bon développement de l’embryon, il est important de consommer des fruits, des légumes à feuilles (salades, choux, endives) qui sont une bonne source de folates et vitamines B9. Ce sont également des mines de minéraux, leurs fibres soulagent d’éventuelle constipation.

Les produits laitiers

Pour bien faire, il faudrait manger au moins 3 produits laitiers par jour, pendant ou entre les repas. Quels sont les produits laitiers ? Les yaourts, le lait, les fromages… ils procurent le calcium nécessaire au squelette du bébé et du votre aussi !

Le pain ou féculents (pâtes, riz, pommes de terre, maïs, légumes secs)

Privilégier le pain complet ou au seigle plutôt que le pain blanc. Les glucides (sucres lents) doivent figurer dans vos menus quotidiens, que se soit pour vous, pour tenir toute la journée ou pour garder en forme votre bébé.

Les aliments riches en fer

La grossesse augmente considérablement vos besoins en fer, qui participe entre autres à la fabrication des globules rouges. Pour avoir une forte dose en vitamine A, idéalement il faudrait manger tout se qui est abats, le foie, les viandes rouge (mais attention, en quantité limité quand même cela pourrait nuire au fœtus) et le boudin, ce sont des excellentes sources de fer. Certains légumineux contiennent du fer comme les lentilles, les pois chiches, haricots secs. Malheureusement, ce fer d’origine végétale, est moins bien utilisé par le corps, mais si vous l’associez à des aliments riches en vitamines C ils seront mieux absorbés par celui-ci.

Les bonnes sources de matières grasses

Pour varier la consommation des acides gras essentiels, n’oublier pas de faire des recettes où l’on peut utiliser les différentes huiles végétales de première pression à froid comme l’olive, le colza, le tournesol, la noisette, la noix, la pistache. Privilégiez toutefois l’huile de colza, riche également en oméga 3.

Eau, tisanes, jus de fruits

Comme d’habitude il faut boire 1,5 litre de liquide par jour pour permettre l’élimination des déchets de votre corps ainsi que ceux du bébé.

 

Les déconseillés

Les excitants

Tous se que vous avalez et absorbé par le fœtus. Nous conseillons de vous contenter d’une tasse de café par jour et de ne plus consommer une goute d’alcool.

Les aliments crus

Déconseillé car ils peuvent transmettre la toxoplasmose, c’est une maladie due à un parasite qui peut provoquer une fausse couche ou encore des troubles neurologiques chez le bébé. En conclusion si vous n’êtes pas immunisée, bannissez les protéines crus ou mal cuite. Méfiez vous du porc et du mouton qui présentent plus de risque. Lavez-vous bien les mains après avoir manipulé des aliments et évitez le contact avec les chats.

Le jeûne ou les régimes improvisés

Pour assurer vos besoins ainsi que ceux du bébé, il vous faut au moins trois repas par jour, même si elles ne sont pas à heures fixes. Il est vrai que c’est paradoxale, mais il ne faut pas prendre trop de poids pendant la grossesse car cela pourrait entraîner un risque de prématurité, de fragilité du nouveau-né ou encore un surpoids du bébé. Elle expose également la future maman à l’hypertension, au diabète, aux infections urinaires et aux phlébites. Mais une trop faible prise de poids expose la mère comme l’enfant à des carences. Ne commencez donc aucun régime sans l’autorisation de votre médecin.

Les fritures et plat en sauce

Utilisez la vapeur ou la cuisson à l’étouffée, plus adaptées à cette période de fragilité digestive. Les nausées en seront considérablement atténuées.

Les fromages à pâte crue ou au lait cru et les charcuteries artisanales

Leur consommation peut vous transmettre la listériose, une maladie donnée par la bactérie de la listéria. Les risques de fausse couche, de prématurité, de troubles respiratoires ou neurologiques pour l’enfant augmentent alors. Bannissez les croûtes, quelque soit le fromage même pasteurisé. Evitez aussi les charcuteries artisanales et les produits de la mer cru (poisson fumé, coquillages, surimi…).

RSS
Follow by Email