UN MESSAGE D’ISABELLE…

UN MESSAGE D’ISABELLE…

riggiline . Publié dans Bien être, Philosophie 1962

                  En ce jour de grâce de fin d’année 1995, je viens te dire, ma petite maman, que je suis très près de toi. Ta fatigue, tes émotions, tes peines resurgissent sous forme de « grippe » mais après tu seras toute neuve, toute épurée, toute positive comme l’année qui s’annonce. Tu apprends de plus en plus le « lâcher prise » et c’est merveilleux.
                 Ce « lâcher prise », depuis la plus haute antiquité, est un grand et magnifique secret, sans doute le plus important qu’il soit ! Le « lâcher prise » n’est pas une technique, c’est plutôt une attitude à adopter, à intégrer, à assimiler, car les échecs qui vous semblent, à priori, négatifs, vous font progresser plus rapidement (si vous savez en tirer la leçon !) et cette progression est le but de votre existence. Victoire et défaite sont les deux faces d’une même médaille, elles sont semblables à la paume de votre main. Que votre main soit fermée ou ouverte, votre paume est toujours là…Méditez cette phrase : « Tout échec est une victoire mystérieuse ! »
                   Il est vrai que « lâcher prise » demande, exige une certaine forme de courage. Certains penseront à de l’inconscience. Que nenni ! C’est tout le contraire ! C’est une confiance absolue, inébranlable. Mais comme l’a défini Aristote, l’homme est « un animal social », donc souvent craintif et apeuré, portant, ancré, tapi au fond de lui, un immense besoin de sécurité. Mais le hasard n’existe pas ! Votre existence ressemble à la trame d’un canevas où se mêlent un enchevêtrement, une signification profonde que lorsque vous découvrez le résultat final, l’œuvre terminée. Je l’ai souvent dit, tout événement négatif possède en lui (comme à l’état latent) une potentialité à se transformer en événement positif. La confiance, une fois encore est la pierre de touche de toute réussite. Toutes les personnes et toutes les choses qui traversent votre vie sont là parce que vous les y avez attirées. Vous n’êtes pas seulement de chair et de sang…mais habités par une « entité » subtile et parfaite dont les possibilités d’action sont illimitées.
                 Le « lâcher prise » est un véritable mode de vie, un moyen capable de vous mener à la réalisation véritable. Lorsque vous vous débattez, vous êtes comme des nageurs qui essayent de remonter « les glaces du St Laurent » à contre courant (image préférée de maman !). Alors qu’il est si simple de vous laisser porter ! Le but à atteindre est donc de ne plus éprouver de crainte, de ne plus lutter contre les évènements, car vous n’avez que peu de prise sur eux, mais de vous abandonner totalement à l’infinie sagesse de Dieu. Et Dieu sait mieux que vous ce dont vous avez besoin ! Haut les cœurs ! Très bonne année, nos aimés, dans le « lâcher prise », dans la paix, dans la joie, dans l’Amour.
                    Il y a une très belle prière que je résume : « J’avais demandé des choses qui puissent réjouir ma vie, j’ai reçu la vie afin que je puisse me réjouir de toutes choses ! »
A méditer n’est-ce pas ?
Isabelle, le 31 décembre 1995
RSS
Follow by Email