SAVEZ-VOUS QUE ?

SAVEZ-VOUS QUE ?

riggiline . Publié dans Alimentation / Diététique 3453

Etre Famille, vous propose un article écrit par Nadine SPRANGERS, conseillère en nutrition :

Un organisme acidifié est en état de faiblesse…
Il se déminéralise, ses défenses immunitaires diminuent, ses petits problèmes augmentent

Vous donnez fréquemment du jus d’orange à votre enfant, avec le repas.Orange juice splashing isolated on white
Il y prend goût, vous aurez des difficultés pour revenir à de l’eau, tout simplement.

Dommage ! L’orange est terriblement acidifiante, ce qui risque de favoriser des problèmes digestifs et affaiblir la résistance au rhume et à d’autres maladies hivernales, à des troubles cutanés (eczéma, psoriasis…), à de la fatigue…
Que ce soit une orange pressée par vos soins ou pire, une bouteille de jus du commerce.
Evitons absolument d’accompagner les repas d’un jus d’orange ou de pommes et cerises (toujours acides et beaucoup trop sucrés).

Avec les repas, l’idéal est de boire de l’eau. Et pas d’inquiétude il existe une multitude de sources de vitamine C..
Savez-vous que le citron n’acidifie pas l’organisme ? Une eau légèrement citronnée est délicieusement fraîche.

Donc :
Nous avons le choix de fruits alcalins (non acides).
Bananes, poires, pommes (sauf les vertes), le citron, figues, raisins, dattes, amandes, pêches, cerises (sauf montmorency), avocats, olives, melon, pastèque, châtaignes.
Les fruits séchés, réhydratés dans de l’eau la veille au soir, sauf l’abricot.

Voici quelques idées de goûter en fonction des saisons, à prendre vers 16 heures :

Les petits fruits rouges :
canneberges, myrtilles, framboises, fraises avec peu de sucre, éventuellement un peu de cannelle, de sirop d’agave. (la cannelle combat l’excès de sucre dans l’organisme).
Le yaourt (1/jour, de préférence de brebis) à la châtaigne, à l’abricot frais, à la confiture de figue, ou autre…..
La pomme (rouge) coupée en tranches et passée au four, pour l’hiver.Bitten red juicy apple with green leaf isolated on white backgro
Les mandarines ou clémentines, la banane, quelques dattes.

Surtout varier, habituer l’enfant à essayer de tout, il se constituera un corps solide.

Il est bien de réunir tous les aliments acides au goûter, mais pas avec du pain, des biscuits, des gaufres. La digestion en sera facilitée et plus efficace en apports nutritifs performants. Par contre, on évitera de les associer avec les autres repas.
Un repas bien équilibré ne nécessite pas de dessert. Les fruits et aliments acides se réunissent au goûter.

Evitons, diminuons les aliments acidifiants, les sucreries, limitons les produits laitiers, tous les agrumes, sauf le citron, les fruits pas murs ou verts, les kiwis, fruits de la passion, cerises de montmorency, la tomate crue.
Varions nos choix entre + d’alcalins et – d’acidifiants.

A bientôt pour d’autres informations, et comment constituer un menu équilibré pour toute la famille.
Et aussi comment diminuer l’acidification de nos organismes.papillon

Article en relation :
Nadine SPRANGERS
Savez-vous que les allergies sont déjà présentes ?
L’arrivée d’un enfant
« Je suis enceinte »
Passer le cap de la ménopause
L’herpès, comment s’en protéger ?
J’en ai plein le dos !
RSS
Follow by Email