LE SEIN OU LE BIBERON ?

riggiline . Publié dans Enfants / Parents, Maternité 2328

Voilà la question que toutes futures mamans se posent au moins une fois ! Dans les deux cas vous donnerez le meilleur à votre enfant.

Vous voulez allaiter :    feeding-the-wild-168339-s

La méthode naturel, pour garder le lien avec bébé ; la majorité des femmes ont choisi ce mode, malheureusement la moitié d’entres elles l’abandonne très vite. Voici quelques règles d’un allaitement réussit !

Le temps de la mise en route

Le temps de la lactation dure environ 3 semaines. Quand le bébé suce votre mamelon, il provoque des montées de lait : comme notre corps est bien fait, plus bébé tète, plus il envoie des signaux à votre cerveau pour qu’il déclenche une double sécrétion d’hormones. En conclusion, plus il se nourrit au sein, plus vous allez produire du lait.

  • dès la naissance, laisser bébé chercher votre mamelon librement et téter à sa guise. Détendez-vous, il ne se laissera pas mourir de faim, dès la naissance    l’instinct de survie se met en route.
  • le premier jour, proposez-lui le sein dès son réveil, sans attendre qu’il pleure. Car il va tellement dormir, qu’il pourrait en oublier de manger.
  • les 2e et 3e jours, le bébé va commencer à pleurer, il cherche ces repères. Ne donnez pas de biberon en complément, nourrissez-le à la demande. Vous constaterez que vous êtes reliées à lui : un drôle de phénomène, quand il a faim, vous avez des montées de lait. C’est pour cela que vous devez écouter votre corps, et cela vous empêchera que les montées de lait deviennent douloureuses.
  • du 4e au 12e jour, c’est une période difficile à vivre, vous devez vivre au rythme du bébé et trouver du temps pour vous reposer. Surtout ne vous découragez pas, tenez bon. Le bébé va téter entre 10 et 12 fois par jour, un petit glouton !!!! Surtout proposez-lui les deux seins : changer entre chaque tétée.
  • du 13e au 20e jour, c’est bon vous avez pris le rythme, l’allaitement est lancé. Vos seins sont plus souples donc moins douloureux, les tétées vont maintenant être espacées de trois ou quatre heures.

Une mise au sein en douceur

Vous devez bien le placer, son ventre face au vôtre, la tête et les épaules tournées vers vous, faites attention à ce que son nez soit dégagé pour qu’il puisse respirer normalement. Si lors des premières tétées le lait à du mal à arriver, ne paniquez pas cela peut prendre du temps, jusqu’à cinq minutes de sucions à vide pour déclencher l’arrivée du lait. Sachez par ailleurs que sur un repas de vingt minutes au sein, l’essentiel de la déglutition va se faire dans les dix premières minutes, puis diminuer progressivement. Ensuite c’est le dessert : votre petit gourmand savoure. Un plaisir qui peut entrainer des crevasses et gerçures à vos bout de seins, les premiers jours ne le laissez pas au sein trop longtemps.

Sevrage anticipé, sevrage réussi !

Vers 1 mois, alors qu’il n’est pas encore question de sevrer bébé, papa peut donner, une ou deux fois par semaine, un biberon de votre lait que vous aurez tiré au préalable. Pas de panique cela n’a aucune conséquence grave sur l’allaitement. Trois semaines avant la date de sevrage définitif, remplacer d’abord une seule tétée par un biberon. Puis, un autre, quatre jours à une semaine plus tard. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il ne reste plus que les tétées du matin et du soir, et enfin l’arrêt total. La lactation diminue généralement d’elle-même, progressivement.

Le lait maternel, du sur-mesure

C’est l’alimentation la mieux adaptée aux besoins du bébé. Le goût dépend de ce que mange la maman, ce qui va déjà préparer l’enfant aux futurs plats familiaux. Le lait n’est ni trop gras (donc pas de cholestérol), ni trop salé, il contient les bonnes protéines et du fer. Il protège bébé, des attaques extérieures grâce aux anticorps qu’il contient.

Vous voulez donner le biberon :refill-for-will-622916-s

Si vous optez pour cette solution, ne culpabilisez pas, il vaut mieux donner un biberon plutôt que s’énerver et souffrir en donnant le sein. En plus, les enfants nourris au biberon sont aussi en bonne santé que ceux nourris au sein.

Pas de risque de carence

Qui a parlé de lait « artificiel » ? Il s’agit en réalité de lait de vache, qui a été « cuisiné » pour le rendre très proche du lait de la femme. Le taux en vitamine, fer, protéine… est le même, il est vrai qu’en nourrissant au sein vous lui donné l’essentiel des anticorps nécessaire, mais rassurer vous, durant la grossesse le placenta à transmis le plus gros des anticorps. En conclusion c’est pareil que l’allaitement, vous le blottissez contre vous, il est réchauffé par votre corps et vous lui donnez l’amour et la tendresse dont il a besoin.

Pour le type de lait et les quantités, au pédiatre de décider

Il existe plus de 100 marques de lait, vendu en supermarché ou en pharmacie, il est difficile de choisir ! Si votre enfant à moins de 6 mois, prenez du lait premier âge, et si il a plus de 6 mois ce sera du deuxième âge. Le lait standard convient aux enfants qui n’ont pas de soucis particulier, le lait HA est hypoallergénique, s’il est constipé privilégié du lait acidifié, s’il a du mal à digérer ou s’il régurgite, le mieux est le lait anti-régurgitations ou « confort ». Le premier mois, un nouveau-né prend en moyenne sept biberons de 90 à 120 ml par jour. Le deuxième mois, cinq biberons d’environ 150 ml. Et le troisième mois, quatre biberons de 180 ml. Il arrive que les portions ne suffisent pas à votre petit glouton, avant d’augmenter les doses, il est préférable de demander l’avis de votre pédiatre.

Stériliser ou pas ?

On n’obtient jamais un biberon véritablement stérilisé. Il vous suffit de le laver tous les jours de la façon suivante :
– démontez le biberon entièrement et nettoyez les parties une à une
– frottez la tétine entre vos mains sous le robinet, puis faites de même en la retournant sur l’envers
– utilisez un goupillon pour frotter les extrémités du flacon, le pas de vis de la bague et le couvercle
– si vous ajoutez un peu de produit vaisselle, rincez davantage
– enfin, laissez sécher les différents éléments à l’envers à l’air libre.
– vous pouvez aussi tout nettoyer au lave vaisselle (sauf tétines en caoutchouc). Choisissez alors un cycle complet à une température de lavage d’au moins 65°c, avec séchage.
Selon les recommandations de l’Anses.

Si vous avez des demandes particulières. N’hésitez pas à demander au pédiatre de BB ou à des centres d’aides pour l’allaitement.
RSS
Follow by Email