The seeds of Velvet bean or Mucuna pruriens with pill of capsule that contain crushed of mucuna pruriens seed, have been used for traditional medicine, selective focused Traitement naturel de la Maladie de Parkinson

Traitement naturel de la Maladie de Parkinson

riggiline . Publié dans Le saviez-vous?, neurologie, Remèdes, Santé 175

Mucuna pruriens, le traitement par les plantes

Un extrait aqueux de Mucuna Pruriens entraine une amélioration du parkinsonisme sur le long terme, avec un risque réduit de dyskinésies

Publication: Parkinsonism & Related Disorders, Volume 16

Date : 31/08/2010

Mucuna pruriens est une légumineuse utilisée en médecine ayurvédique pour soigner la maladie de Parkinson. Elle est réputée avoir des propriétés anti-parkinson sans induire de dyskinésies induites par les médicaments (qui sont les principaux effets indésirables des traitements de cette maladie).

Cette étude a comparé les effets comportementaux de l’administration parentérale chronique chez un modèle de rat hémi-parkinsonien: d’un extrait aqueux de poudre de graine de Mucuna pruriens seul (MPE); de MPE associé à un inhibiteur de la L-dopa décarboxylase périphérique, le bensérazide (MPE + BZ); de L-dopa associée au bensérazide (LD + BZ); de L-dopa seule (LD).

Dans l’expérience 1, les rats ont reçu LD + BZ ou MPE + BZ à des doses équivalentes (hautes : 6 mg/kg, ou moyennes : 4 mg/kg). Ils ont montré une atténuation significative du parkinsonisme mais ont présenté une dyskinésie induite par le traitement, sévère et dose-dépendante. L’administration de LD + BZ à des doses faibles (2 mg/kg) n’a pas permit d’atténuation significative. Au contraire, MPE + BZ aux mêmes doses ont amélioré de façon significative le parkinsonisme.

Dans l’expérience 2, le MPE seul administré à des doses équivalentes à 12 et 20 mg/kg de L-dopa a atténué le parkinsonisme en entrainant cependant moins de dyskinésies induites, comparativement à l’association LD + BZ ou MPE + BZ.

Dans l’expérience 3, le MPE seul administré de façon chronique a entrainé une action antiparkinsonienne à long-terme, sans causer de dyskinésies induites.

Dans l’expérience 4, le MPE seul à provoqué des améliorations sur le comportement de façon significativement plus importante que la dose équivalente de L-dopa seule.

Dans l’expérience 5, le MPE seul a réduit la sévérité des dyskinésies induites chez les animaux initialement traités par l’association LD + BZ.

Les résultats de cette étude suggèrent donc que Mucuna pruriens contient des éléments hydrosolubles qui ont une activité intrinsèque semblable à celle des inhibiteurs de la L-dopa périphérique ou qui pallient le besoin d’ajouter un tel inhibiteur pour améliorer le parkinsonisme. Cette découverte ouvre la porte à de nombreuses autres recherches sur de nouveaux traitements pour la maladie.

Source: Christopher A. Lieu, Allen R. Kunselman, Bala V. Manyam, Kala Venkiteswaran and Thyagarajan Subramanian, Parkinsonism & Related Disorders, Volume 16, Issue 7, A water extract of Mucuna pruriens provides long-term amelioration of parkinsonism with reduced risk for dyskinesias

Read more at http://franceparkinson88.e-monsite.com/pages/content/attente/mucuna-pruriens-le-traitement-par-les-plantes.html#UK1WLIA5kuAfwpvz.99

Le Mucuna Pruriens pour la Maladie de Parkinson

Depuis plus de 1000 ans, l’Ayurveda, médecine traditionnelle indienne vieille de plus de 4500 ans, utilise le MUCUNA PRURIENS. Actuellement, les chercheurs du monde entier s’intéressent à cette plante au profil biochimique fascinant grâce à la multitude de principes actifs qu’elle contient : dont la sérotonine et la l-dopa, principal précurseur du neurotransmetteur dopamine qui permet le contrôle du mouvement et qui est produit par les cellules nerveuses situées au centre du cerveau.

De ce fait le MUCUNA PRURIENS est l’un des traitements les plus efficaces dans la maladie de Parkinson : Cette maladie dégénérative résulte de la mort lente et progressive de neurones du cerveau et les personnes atteintes éprouvent, peu à peu, des difficultés à contrôler leurs gestes. C’est alors qu’apparaissent les tremblements, la rigidité des mouvements, les troubles de l’élocution, de l’écriture et de l’équilibre.

Dans une étude comparative menée sur des modèles animaux de la maladie de Parkinson, et à quantité de principe actif égale, un extrait de Mucuna Pruriens s’est montré deux à trois fois supérieur à la l-dopa synthétique.
D’autres études humaines ont montré des bénéfices neurologiques importants avec une excellente tolérance et une absence d’effets secondaires, contrairement à ce qui arrive avec la l-dopa de synthèse. La prise concomitante d’un extrait de Tribulus terrestris accroît la quantité de l-dopa qui atteint le cerveau. Le Tribulus contient un inhibiteur léger de la monoamine oxydase, une enzyme qui dégrade la dopamine.

Par ailleurs la prise de Mucuna Pruriens stimule naturellement la sécrétion de l´hormone de croissance qui est la plus puissante des hormones anti-âge.

Autre utilisation de Mucuna Pruriens : stimule la libido en combinaison avec Tribulus terrestris en accroissant le niveau de testostérone dans les cas de stérilité masculine et féminine (accroît le nombre de spermatozoïdes et favorise l’ovulation).

Évitez la prise de MUCUNA en cas de grossesse, d’allaitement, de troubles gastro-intestinaux, d’insuffisance hépatique.

La prise conjointe de Mucuna et de Griffonia donne de bons résultats dans le syndrome des jambes sans repos.
Posologie : Prendre 6 à 8 gélules par jour, réparties dans la journée.

Prenez soin de vous…

 

Please follow and like us:
0

Comments

comments